Pays d'art et d'histoire du Vivarais méridional

Visite adulte Sceautres
Visite adulte Sceautres / © PahVM
Atelier dolmens et paysages
Atelier dolmens et paysages / © PahVm
Rochemaure et la vallée du Rhône
Rochemaure et la vallée du Rhône / © Tristan Zilberman
Saint-Thomé
Saint-Thomé / © PahVm

Le pays d’art et d’histoire du Vivarais méridional s’inscrit dans les limites sud du département de l’Ardèche, au confluent du fleuve Rhône, qu’il longe sur 60 kilomètres, et de la rivière Ardèche. C’est un territoire rural qui  s’étend sur 38 communes et regroupe près de 50 000 habitants.  La vallée du Rhône, qui a joué un rôle important comme axe d’échanges et de peuplement rassemble les communes plus importantes (Cruas, Le Teil, Viviers, Bourg-Saint-Andéol), de même que l’axe de circulation qui conduit au Velay (Alba-la-Romaine, Villeneuve de Berg).

La longue histoire de l’humanité
Le couloir Rhodanien, grande zone naturelle de passage, a favorisé les implantations humaines. La vallée de l’Ardèche a offert des abris pendant les périodes froides. La présence de l’homme est attestée sur de très grandes périodes depuis la préhistoire. Elle se matérialise par l’occupation de grottes, de sites naturels, puis par la présence de dolmens…
À la période antique, c’est Alba-la-Romaine qui est le centre administratif, politique et religieux du territoire des helviens, déjà orienté vers la viticulture. 

Viviers, cité épiscopale
Le premier siège épiscopal, fondé à Alba est déplacé à Viviers au 5e siècle. Dès lors, la présence de l’Évêque contribue au rayonnement spirituel et politique de ce bourg tout au long du Moyen Âge, et au delà. Le rattachement du Vivarais au Royaume de France est acté au début du 14e siècle. Au 16e siècle, les courants de la Réforme connaissent un tel succès en Vivarais que les conflits opposant catholiques et protestants auront un fort impact sur le territoire. Le 18e siècle est celui d’une relative prospérité ; l’évêque de Savine étant un des rares à signer la constitution civile du clergé, la période révolutionnaire n’engendrera pas de gros dommages.

La vallée du Rhône, axe de développement industriel à partir du 19e siècle
Les 19e et le 20e siècle sont marqués par l’industrialisation du territoire, particulièrement dans la vallée du Rhône, qui facilite l’expédition des productions. L’industrie de la chaux se concentre en quelques entreprises, dont Lafarge reste la plus emblématique par ses installations industrielles et urbaines (cités ouvrières). Le Teil, ville médiane entre Lyon et Nîmes, devient une plateforme ferroviaire qui génère un grand nombre d’emplois. Au 19e siècle, les ponts suspendus mis au point par l’ingénieur Seguin avaient permis de franchir plus aisément le Rhône ; le 20e siècle sera celui de son aménagement : canalisation et production hydro-électrique en sont les fils conducteurs. L’activité de production énergétique est aussi symbolisée par la centrale nucléaire de Cruas-Meysse.

Un territoire attractif
Actuellement, le Vivarais méridional, qui a conservé ses qualités paysagères, offre un cadre de vie de qualité aux habitants. Ce territoire recherché, à proximité de bassins d’emplois (Montélimar…), subit une importante pression démographique. Son enjeu est désormais de conserver ses qualités paysagères pour pouvoir développer ses atouts, le tourisme, dont le fer de lance est la Caverne du Pont d’Arc.

Des services éducatifs et culturels

Tous les territoires labellisés Ville ou Pays d’art et d’histoire proposent des actions à l’intention du jeune public, tant en groupe scolaire ou de loisirs que dans le cadre familial. Un service éducatif est à la disposition des enseignants, de la maternelle au lycée. 

Visites, ateliers, parcours, outils pédagogiques
Les VPah favorisent une approche sensible des patrimoines qui éveille le regard et rend les enfants acteurs de leur découverte. Ces dispositifs proposent une lecture originale des territoires du point de vue de l’histoire, de l’architecture et de l’urbanisme, hier et aujourd’hui. 

Des médiateurs spécialisés
Conçues et animées par des professionnels agréés, les activités favorisent chez les jeunes une prise de conscience de la dimension historique et collective de leur cadre de vie, et les engage à réfléchir sur son devenir.

Contact

Pays d’art et d’histoire du Vivarais méridional
32 boulevard Stalingrad
07400 Le Teil

04 75 91 45 09

 

Aller sur le site internet Contacter ce lieu

Les ressources de ce territoire