Pays d'art et d'histoire des Hautes vallées de Savoie®

Un premier Pays d'art et d'histoire se construit en 1991 en Maurienne et Tarentaise. Dès lors, la gestion et l'animation est assurée par la Fondation Facim, fondation reconnue d'utilité publique, soutenue par le Département de la Savoie et les collectivités partenaires. En 2006, une nouvelle convention est signée, élargissant ce territoire aux hautes vallées de Savoie, avec le Beaufortain et le Val d’Arly.

Les hautes vallées de Savoie comprennent 117 communes et près de 110 000 habitants.
Habitées et traversés de tout temps, ces vallées partagent une culture alpine commune : leur appartenance aux États de Savoie jusqu’en 1860, une profusion d’églises et chapelles baroques exceptionnelles, l‘économie agropastorale et l’aménagement de la montagne à partir de la fin du 19e siècle (houille blanche ou hydroélectricité, stations de sports d’hiver).

La Tarentaise s’étend du col de l’Iseran aux portes d’Albertville. Sur les versants de l’adret, la variété des paysages témoigne de la polyculture associant vergers, vignes et agropastoralisme. Dans le fond de vallée, les usines, héritières du développement de la houille blanche, répondent aux nombreuses stations de sports d’hiver établies après-guerre sur les versants nord.

La Maurienne, voie de passage privilégiée dans le franchissement des Alpes, est le berceau de la Maison de Savoie. Point de départ de la construction d'un état souverain, elle est jalonnée de sites médiévaux et de forts des époques moderne et contemporaine. Aux 17e et 18e siècles, églises et chapelles se dotent d'un mobilier baroque souvent oeuvre de sculpteurs locaux. Son visage actuel est l'héritage des nombreuses activités développées en fond de vallée (hydroélectricité, usines chimiques et métallurgiques). En altitude, tourisme et agriculture s'associent pour dessiner une montagne accueillante.

Le Beaufortain et le Val d’Arly sont deux vallées mettant en relation le Genevois, la vallée de l’Arve, la Tarentaise et la Combe de Savoie. 
Le Beaufortain se distingue par une activité pastorale toujours dominante et un tourisme doux. Le maintien des paysages dans le cadre d'une agriculture vivante s'accompagne d'une architecture rurale préservée. 
Sur l'axe Annecy-Albertville, Ugine vit au rythme des aciéries, héritages d'une industrialisation qui s'est développée au début du 20e siècle grâce aux ressources hydroélectriques du Beaufortain et du Val d'Arly.

La Fondation Facim a développé six itinéraires de découverte valorisant la diversité de ce territoire : 

  • Les Chemins du Baroque® pour le patrimoine religieux, 
  • Pierres-fortes de Savoie® pour le patrimoine fortifié, 
  • Terres des Alpes® pour le patrimoine rural et les modes de vie, 
  • Archipels d’altitude® pour l’architecture des stations de sports d’hiver, 
  • Voyages autour de la table® pour le patrimoine culinaire 
  • Les Chemins de l’hydroélectricité® pour les barrages et centrales hydroélectriques.

Des services éducatifs et culturels

Tous les territoires labellisés Ville ou Pays d’art et d’histoire proposent des actions à l’intention du jeune public, tant en groupe scolaire ou de loisirs que dans le cadre familial. Un service éducatif est à la disposition des enseignants, de la maternelle au lycée. 

Visites, ateliers, parcours, outils pédagogiques
Les VPah favorisent une approche sensible des patrimoines qui éveille le regard et rend les enfants acteurs de leur découverte. Ces dispositifs proposent une lecture originale des territoires du point de vue de l’histoire, de l’architecture et de l’urbanisme, hier et aujourd’hui. 

Des médiateurs spécialisés
Conçues et animées par des professionnels agréés, les activités favorisent chez les jeunes une prise de conscience de la dimension historique et collective de leur cadre de vie, et les engage à réfléchir sur son devenir.

Contact

Fondation Facim 
59 rue du cdt Perceval 
73000 Chambéry

Tél. 04 79 60 59 00

Aller sur le site internet Contacter ce lieu