Les ressources en lien avec le terme "art"

Le prieuré de Champdieu

Pays d'art et d'histoire du Forez

Le prieuré de Champdieu

L’histoire du prieuré débute vers 970 avec la donation d’une église paroissiale par un seigneur local, à l’abbaye auvergnate de Manglieu. Celle-ci envoie alors quelques moines bénédictins fonder en terre forézienne un prieuré placé sous la protection de saint Domnin. > En savoir plus
artreligions

Le prieuré de Saint-Romain-le-Puy

Pays d'art et d'histoire du Forez

Le prieuré de Saint-Romain-le-Puy

Sur son pic basaltique, l’ancien prieuré de Saint-Romain-le-Puy illustre l’intense activité artistique des environs de l’an Mil, à la charnière de l’art carolingien et de l’art roman. À la fois religieux et défensif, le site conserve aujourd’hui une église aux décors remarquables. > En savoir plus
artreligions

La salle héraldique de la Diana, Montbrison

Pays d'art et d'histoire du Forez

La salle héraldique de la Diana, Montbrison

La salle de la Diana, située au cœur de la ville de Montbrison, ancienne capitale du Comté de Forez était à l’origine le lieu où siégeaient les États du Forez. Cette étonnante salle voûtée, édifiée vers 1295,  est couverte d’un lambris divisé en 1728 compartiments peints de blasons. > En savoir plus
art

La Bâtie d'Urfé

Pays d'art et d'histoire du Forez

La Bâtie d'Urfé

Claude d’Urfé (1501-1558), gouverneur du Forez et ambassadeur du roi François Ier à Rome, se fait le principal mécène de l’art Renaissance en Forez. Au contact de nombreux intellectuels et artistes pendant ses séjours à la cour de France et lors de ses voyages en Italie, il transforme le vieux manoir fortifié de ses ancêtres en un somptueux château de style italianisant. > En savoir plus
artjardin

L'église Sainte-Thérèse et la salle du Val des Roses

Ville d'art et d'histoire d'Albertville

L'église Sainte-Thérèse et la salle du Val des Roses

Au début du 20e siècle, Albertville entame son développement en direction du sud. Le nouveau quartier a besoin d'un lieu de culte. Une paroisse est créée sous le vocable de Sainte-Thérèse. Trois lieux de culte s'y succèdent. > En savoir plus

Les fêtes du centenaire de la ville en 1936

Ville d'art et d'histoire d'Albertville

Les fêtes du centenaire de la ville en 1936

La ville d'Albertville est née en 1836. Avant cette date, deux villes étaient voisines : Conflans et l'Hôpital-sous-Conflans. Le roi de Piémont-Sardaigne, Charles-Albert, décide de les réunir et de donner son nom à cette ville nouvelle : Albertville. > En savoir plus

La salle de Maistre

Ville d'art et d'histoire d'Albertville

La salle de Maistre

La loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État incite le clergé albertvillois à construire la salle de Maistre. Il souhaite disposer d'un lieu capable de remplacer l'église Saint-Jean-Baptiste au cas où le culte serait interdit. Dès son inauguration le 18 mai 1912, elle sert de salle de spectacles et de réunions paroissiales. > En savoir plus

La rue Gambetta et son théâtre

Ville d'art et d'histoire d'Albertville

La rue Gambetta et son théâtre

Du pont des Adoubes à l’église Saint-Jean-Baptiste, la rue Gambetta (rue Neuve initialement) est la limite sud de la ville d'Albertville dans les années 1820. Quelques décennies plus tard, elle devient un lieu emblématique de loisirs avec l’installation d'un théâtre. > En savoir plus

Parc olympique, Albertville

Ville d'art et d'histoire d'Albertville

Héritage des Jeux olympiques

En accueillant les 16e Jeux olympiques d'hiver, Albertville se voit métamorphosée et propulsée sous le feu des projecteurs du monde entier. Aujourd'hui encore, les équipements mis en place pour 1992 sont essentiels au quotidien des habitants et des touristes. > En savoir plus

La collection d’art sacré de l'Abbaye d'Abondance

Pays d'art et d'histoire de la vallée d'Abondance

La collection d’art sacré de l'Abbaye d'Abondance

Dès les premiers temps de l’ère chrétienne, les croyants ont utilisé l’image pour évangéliser les populations. De nombreuses productions et pratiques artistiques témoignent aujourd’hui de cette volonté, c’est l’art sacré. > En savoir plus
religionsart

Les peintures murales de la chapelle Saint-Sébastien, Lanslevillard

Pays d'art et d'histoire des Hautes vallées de Savoie®

Les peintures murales de la chapelle Saint-Sébastien, Lanslevillard

Cette chapelle, d’apparence modeste, existait en 1446. Elle aurait été élevée par Sébastien Turbil, dont la maison avait été épargnée lors d’une crue de l’Arc. A l’intérieur, elle est entièrement décorée de peintures murales de la fin du 15e siècle. Comme une bande dessinée, ces peintures racontent la vie du Christ, ainsi que celle de Saint-Sébastien. Malgré... > En savoir plus

Les peintures murales de la chapelle Saint-Antoine, Bessans

Pays d'art et d'histoire des Hautes vallées de Savoie®

Les peintures murales de la chapelle Saint-Antoine, Bessans

La chapelle Saint-Antoine fait partie d’un impressionnant ensemble de chapelles, oratoires, croix sur le territoire paroissial de Bessans (Haute Maurienne). La chapelle existait au milieu du 15e siècle. Elle possède une décoration extérieure et intérieure remarquable. À la façon d’une bande dessinée, les peintures racontent la vie du Christ, de la Nativité à la... > En savoir plus

L’église Saint-Martin, Villargel

Pays d'art et d'histoire des Hautes vallées de Savoie®

L’église Saint-Martin, Villargel

En Tarentaise, le village de Villargerel est installé à 1000 m d’altitude sur le versant du soleil. Son église, dédiée à Saint-Martin, a été construite entre 1682 et 1685, sur un plan centré cruciforme, unique dans la vallée pour une église paroissiale. Son allure extérieure simple contraste avec l’exubérance et la richesse de ses décors intérieurs. > En savoir plus

L’église Notre-Dame de l’Assomption, Valloire

Pays d'art et d'histoire des Hautes vallées de Savoie®

L’église Notre-Dame de l’Assomption, Valloire

Placée sur la route du col du Galibier (2642 m d’altitude), en Maurienne, l’église de Valloire est un haut-lieu de l’art baroque savoyard. Construite entre 1630 et 1682, sous le vocable de Notre-Dame de l’Assomption, elle présente une voûte décorée de peintures murales encadrées de moulures en stuc qui font sa richesse et son originalité. > En savoir plus